On trouve aussi rhabilleur, rhabillage, reboutage ou rebouteur.

Derrière ce nom bizarre se cache le rebouteux que tous nos grands-parents et parents connaissent bien. Celui qui fait des « miracles » avec ses mains et qui tient son don de son père ou de sa mère.

Ce n’est pas un charlatan et encore moins un magicien. C’est quelqu’un qui a su apprivoiser le corps et lui redonner son souffle originel.

Bien souvent les douleurs que nous ressentons sont des douleurs musculaires qui induisent des « lancées » ou des « piquées » dans des zones du corps bien précises.

N’oublions pas que les muscles sont innervés et que, par exemple, si l’on vous serre très fort le bras, le muscle va étreindre le nerf et vous donner l’information de la douleur. Maintenant, si un muscle est « serré » par un surplus d’effort, une chute ou une élongation, de la même manière, il vous donnera cette information de douleur parfois très pénible.

Le rebouteux, par sa méthode, car chacun en a une, va remédier à cela en redonnant au muscle toute son élasticité et surtout son fonctionnement : une jambe pourra se remettre à courir, une épaule pourra se lever plus haut, une nuque pourra de nouveau tourner à droite ou à gauche et une main pourra de nouveau tenir un objet.

Comme dit précédemment, chaque rebouteux a une technique qui lui est propre et là on peut parler un peu de « son » secret, mais là dessous se cache un procédé relativement simple qui va « enlever la douleur ».